• Il va me rendre fou ! chapitre 5 : Premier baiser ?!

     

     

    Chapitre 5 : Premier baiser ?!

     

     J'ai chaud et mal à la tête, décidément l'alcool ne me réussit pas ce soir, j'ai bu plus que de raison et tout ça à cause de Ming.

     A chaque pique de sa part je n'ai pas pu m'empêcher de finir cul sec chacun de mes verres et ce qui m'a le plus troublé c'est d'être assis l'un à côté de l'autre avec sa main frôlant parfois la mienne. A chaque fois que nos doigts se touchaient mon cœur faisait un bon dans ma poitrine et je pouvais sentir comme une décharge électrique me traverser le bras puis descendre le long de ma colonne vertébrale pour finir sa course en bas de mes reins.

     Après le reste de la soirée est plutôt flou dans mon esprit. Je demande à Pha s'il peut me ramener au dortoir mais il ne m'entend pas, il est trop occupé à dévorer du regard son Wayo, ces deux-là sont dans leur petite bulle depuis le début de la soirée. Je me tourne vers Beam il semble pris dans une discussion animée avec Forth.

     Evidemment ma demande n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, rien qu'à voir le sourire qui illumine son visage je comprends que la seule personne disposée à me ramener est Ming. Je lui tends mon trousseau de clefs sachant qu'il est plus apte à conduire que moi ne s'étant contenté que d'une bière tout au long de la soirée.

     J'atterris sur quelque chose de mou, j'ouvre les yeux pour m'apercevoir que je suis dans ma chambre étendu sur mon lit, la seule lumière qui éclaire la pièce vient de la salle de bain d'où j'entends couler l'eau. Ming en sort un verre d'eau à la main ainsi qu'une boite d'aspirine, il me tend le tout et me dit doucement :

     « Ce soir c'est moi le docteur. »

     J'ai vraiment trop mal à la tête pour lui répondre.

     Il repart à la salle de bain après avoir récupéré le verre que j'ai bu avec le cachet d'aspirine, il revient tenant un gant humide qu'il se dépêche de poser sur mon front, la fraîcheur du gant me fait du bien et m'apaise un peu, je lui suis reconnaissant d'être aux petits soins pour moi et de ne pas avoir allumé les autres lampes de la pièce car je sens mon visage rougir et cela n'a rien à voir avec l'alcool. Le voir si tendre envers moi augmente mon trouble et je sens la chaleur irradier encore plus mon visage et mes oreilles.

     Ming s'assoit sur le bord du lit et se penche vers moi, je sens son souffle sur mon visage quand il repositionne le coussin derrière ma tête. Je ferme les yeux pour ce qui me parais ne durer qu'un instant mais en les rouvrant je m'aperçois quand mon regard tombe sur le réveil posé à mes côtés que je me suis endormi plus d'une heure, Ming est toujours là, la tête penchée sur le côté me regardant avec tendresse, mon cœur fait un raté.

     Son visage se rapproche de moi, son souffle se fait plus présent et je peux sentir l'odeur du Kit Kat qu'il a mangé sortir de sa bouche.

     Il m'attrape doucement la nuque et pose ses lèvres sur les miennes une première fois, je ne fais rien pour le repousser encore trop ensommeiller pour réaliser ce qu'il se passe. Mon cerveau fonctionne au ralenti, quand il repose ses lèvres sur les miennes et commence à les mordiller je mets quelques secondes à réaliser la situation, ces quelques secondes d'hésitation signe ma perte.

     Quand j'ouvre la bouche pour lui dire d'arrêter, il en profite pour glisser sa langue à l'intérieur et se met à la bouger, je la sens tourner, se tordre, s'accrocher à la mienne, elle envahit ma bouche d'une façon de plus en plus intense, je sens mon rythme cardiaque s’accélérer. Sa langue provoque en moi des frissons qui m'irradient jusqu'aux reins et je suis surpris d'aimer ça et comme pour répondre à un besoin primitif le mouvement de la mienne se fait lui aussi plus pressant. Je sens alors sa main gauche caresser ma taille sous mon t-shirt pendant que son autre main caresse mes cheveux puis ma nuque.

     Le seul son qui se fait entendre dans la pièce est celle de notre respiration. Je laisse échapper un râle suivi de son prénom.

     « Ming … »

     Je ne peux retenir un gémissement quand sa bouche quitte la mienne pour descendre sur mon cou. Il s'arrête un instant pour me regarder, fier des sensations qu'il me procure juste avec  de simples baisers et caresses.

     Il reprend ses baisers sur mon cou pour finir par titiller le lobe de mon oreille gauche. Je sens ses dents en mordiller le lobe, une nouvelle décharge me submerge allant droit à mon aine. Ses mains continuent de caresser ma peau sous mon t-shirt me faisant frissonner de plaisir. Je veux qu'il continue mais il s'arrête à nouveau et me dit :

     « Demande-moi de continuer ! »

     « Ming s'il te plait ! »

     « S'il te plait, quoi ? »  

     « Continue ! »

     Ma voix est si roque que je ne me reconnais plus. J'en veux plus, je laisse mon corps prendre le dessus, il irradie d'une chaleur si agréable que quand la pluie de baisers reprend je sens mon corps se tendre comme un arc. Ses deux mains attrapent mon t-shirt pour l'enlever et le jeter au loin.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :