• Il va me rendre fou ! Chapitre 27 : Le joker.

                                                                                                                                                       

                                                                                                                                                           

                                                                                                                                                                                                           Chapitre 27 : Le joker.

     

     

     

                                                                                                                                                                             Chapitre 27 A                                                                                                                                                                  

     

     

    Kit

     Deux jours après l'incident avec ma voiture Pha m'explique que mon véhicule n'est toujours pas prêt car le garagiste a rencontré un problème dessus mais qu'il n'y a rien de grave et que je récupérerais ma voiture demain dans la journée puis il en profite pour me dire que ce soir il nous invite tous les quatre au restaurant japonais le plus en vue de Bangkok ce que j'accepte sans hésiter.

     Arrivé en taxi au lieu du rendez-vous je suis surpris de ne voir ni la moto de Forth, ni aucun des véhicules de mes amis, je regarde ma montre, elle affiche 18 h 50, je ne suis pourtant pas en retard, le rendez-vous est prévu pour 19 h 00.

     Je règle le chauffeur pour la course et je me dirige vers le restaurant. Une fois entré je prends la direction de l'accueil, là on me demande si j'ai fait une réservation, je dis que je suis invité par un ami et donne le nom de Pha. L'hôtesse d'accueil m'informe que Pha a dû s'absenter suite à un appel inopportun mais qu'il a laissé des consignes à ses invités, leurs demandant de s'installer dans la salle et qu'il n'en avait pas pour longtemps. Je m'étonne qu'il ne m'ait pas appelé sur le portable pour m'en informer et je me demande ce qui a bien pu le pousser à partir.

     Elle me demande de la suivre jusqu'à la salle réservée par Pha. Elle fait coulisser la porte et m'invite à entrer et à m'asseoir en attendant que mon ami revienne, c'est là que je découvre l'ordinateur de Pha posé sur la table.

     Les minutes passent et toujours aucune nouvelle de Pha ainsi que de mes trois autres amis. Je tente de le joindre à plusieurs reprises mais je ne fais que tomber sur sa messagerie, pareil pour Beam. Il est déjà 19 h 15, je décide d'attendre encore 5 minutes puis d'aller à la pêche aux informations auprès de l'accueil quand j'entends enfin la porte coulisser.

     Je suis prêt à râler après Pha quand je réalise que ce n'est pas lui qui rentre dans la pièce mais Ming. Je me fige un instant puis je me lève brusquement et me dirige vers lui pour sortir de la salle quand il se met devant la porte et m'en bloque l'issue, je suis pris au piège.

     « Putain Ming, pousse-toi de là ! »

     J'ai beau lui dire de se pousser il me bloque toujours l'accès de la porte avec son corps, je tente de le faire bouger de toute mes forces mais c'est à peine s'il fléchit, son visage ne laisse apparaître aucune émotion alors que moi je bous à l'intérieur comme à l'extérieur, je sens ma colère prendre petit à petit le dessus et finalement venir me submerger.

     Je serre les poings tellement forts que mes ongles s'enfoncent dans la chair de mes paumes et me font presque saigner mais cela n'a pas d'importance, je ne suis pas du style à être violent mais là j'ai atteint mes limites, je lève mon poing droit et le frappe à la mâchoire lui éclatant au passage les lèvres.

     « Shia » dis-je en regardant ma main, ça fait un mal de chien.

     Même si j'ai mal cela n'a rien à voir avec la souffrance que j'éprouve dans mon cœur en le voyant à nouveau, j'ai beau me dire qu'il faut tourner la page à chacune de nos rencontres, je ne peux empêcher mon corps de réagir à la vue de Ming et à chaque fois mon cœur s'emballe comme un fou.

     Je lève à nouveau la tête vers lui mais il ne bouge toujours pas et se contente juste de toucher ses lèvres tuméfiées du bout des doigts. La fureur qui l'instant d'avant m'habitait semble avoir disparue à la vue de son sang, ce qui me renvoie au souvenir de Songkran et à celui de ce terrible cauchemar où je l'ai vu mourir dans mes bras.

     Je recule dans la pièce, ma vision se trouble et je me sens pris de vertiges mais je continue à reculer et je finis par buter sur l'une des chaises, je me rattrape de justesse à elle et m'y assieds en me sentant complètement vidé de mes forces.

     Ming sort son téléphone de sa poche, compose un numéro et dit à son interlocuteur :

     « Oui, il est avec moi, tu peux te connecter, je te mets en ligne. »

     Il s'approche alors de moi, amorce un geste pour me toucher puis se retient et c'est là qu'il me dit :

     « Je sais que tu ne veux plus rien avoir affaire avec moi et que je t'ai fait énormément souffrir alors si tu ne veux pas m'écouter, écoute au moins ce que Ai'Pha a à te dire. »

     « Ai'Pha ?! Je ne comprends pas, depuis quand vous vous parlez tous les deux ? »

     « Attends un peu Kit et tu vas vite comprendre. »

     Il s'avance vers l'ordinateur, l'ouvre puis effectue quelques manipulations avant de le tourner vers moi. Depuis quand Ming connait-il le mot de passe de Pha ?! Plus j'essaye de comprendre ce qui se passe et plus je suis perdu. Sur l'écran je vois apparaître le visage de Pha, le voyant de la webcam me confirme que nous sommes en direct sur Line. Je ne comprends toujours pas, je lève les yeux vers Ming cherchant une explication qui ne vient pas.

     « Bonsoir Ai'Kit ! »

     « Shia, Ai'Pha qu'est-ce que tu me fais là ? Et pourquoi Ming est ici ? »

     « Il est là, à ma demande ! »

     « Quoi ? »

     « J'avais besoin de son aide et ...»

     « Mais qu'est ce qui se passe ? Pourquoi tu n'es pas là, c'est pourtant toi qui m'as invité et les autres, ils... »

     « S'il te plait Ai'Kit, laisse-moi finir, ce que je vais te dire est très important et c'est pour ça que je veux que tu m'écoutes attentivement jusqu'au bout, notre amitié remonte à loin et tu m'as toujours fait confiance... »

     Je commence à être sérieusement inquiet par ce qui se passe, je garde le silence et me contente d'acquiescer de la tête.

     « Alors je te demande de me faire encore confiance cette fois-ci et je souhaite que tu écoutes ce que Ai'Ming a à te dire. N'oublie pas ce que je t'ai dit un jour, tu es comme un frère pour moi, je t'aime et ... » Il s'arrête et semble chercher ses mots.

     Je suis troublé par le fait de le voir chercher ses mots ainsi que par l'utilisation du mot « je t'aime » Pha n'est pas le genre de personne à utiliser ces mots à la légère et je peux compter sur les doigts d'une main le nombre de fois qu'il nous a dit nous aimer à Beam et à moi, j'appréhende ce qui va suivre.

     « Et en tant que grand frère je me devais de te protéger de certains dangers qui planaient sur toi et ... »

     « Quoi ? Quels dangers ? De quoi tu parles ? »

     « Je te parle de tous les ennuis que tu as traversés ces dernières semaines, ils ne sont pas liés à ton karma comme tu te plains souvent à le dire mais sont le fait d'une même et seule personne qui s'est évertuée à te mettre en danger et Ai'Ming, lui, il a fait tout son possible pour te protéger de cette personne depuis toutes ces semaines. »

     À ce moment-là pris par ma colère je n'ai pas entendu la fin de sa phrase où il me dit que Ming me protège depuis tout ce temps de cette personne.

     « Shia ! C'est qui ? Dis-moi, qui en a après moi ? »

     «Attends ... »

     « Non ! C'est qui, je la connais ? » J'hurle presque en disant ces mots.

     « Ai'Kit s'il te plait calm... »

     « Non ! Tu ne peux pas me balancer une info pareille et... et... »

     Je n'arrive même pas à trouver mes mots ni à réfléchir correctement, cette soirée vire au cauchemar, je dois quitter cette pièce. Je repousse l'ordinateur d'une main et me lève brusquement pour me diriger vers la porte quand Ming m'attrape par le poignet pour me retenir.

     Mon corps réagit à ce contact en me faisant frissonner, j'en ai presque le souffle coupé et je tente tant bien que mal de ne pas montrer mon trouble puis je regarde fixement Ming dans les yeux sans rien dire, j'ai trop peur que ma voix me trahisse, je le vois hésiter une seconde avant de me lâcher, c'est là que j'entends derrière moi la voix du Big Boss me dire :

     « Khun* Boonsatheepakdee, reviens immédiatement t'asseoir ! »

     Je me fige sur place en entendant ses mots, pour qu'il me donne du « monsieur *» en plus de mon nom de famille, je n'ai aucun doute, c'est que ça chauffe pour mon matricule, je tourne la tête vers l'écran et dévisage Pha, je comprends à la tête qu'il fait que je n'en serais pas plus pour le moment, je m'assieds alors dans l'espoir que cette discussion finisse vite et me permette de quitter rapidement le restaurant.

                                                                                                                                                                             

     

    Ming

     Je regarde Kit, sa lèvre inférieure est rouge à force d'être mordillée, c'est signe qu'il est anxieux, il n'arrête pas de faire bouger sa jambe gauche pour tenter d'apaiser son stress depuis l'annonce de Pha. J'appréhende sa prochaine réaction face à ce qui va suivre quand il se remet à parler :

    « Ok, Ai'Pha je veux bien écouter ce que tu as à me dire mais, est- ce que Ming doit vraiment rester ?»

    « Ai'Kit, tu n'as vraiment pas écouté un traître mot de ce que je t'ai dit tout à l'heure, n'est-ce pas ?!

    « Quoi, à quel sujet ?! »

    « Au sujet de Ming et... »

     Je fais signe à Pha de ne pas continuer sa phrase et lui demande d'expliquer à Kit ce qu'il a découvert le jour de son hospitalisation.

    « Bon, ok, alors tu te rappelles à l'époque je t'ai dit que tu avais fait une réaction allergique à un colorant se trouvant dans ta boisson. »

     Je regarde le visage de kit, il hoche la tête mais semble perplexe.

    « En réalité ce colorant se trouvait dans des diurétiques placés à ton insu dans ta boisson par cette même personne qui a commandité ton agression le jour de Songkran et... »

    Kit

    « Quoi...? Mais qu'est-ce que tu racontes, c'est quoi cette histoire ? »

     Je n'arrive pas à comprendre un traître mot de ce qu'il me dit, je suis perdu. Pha dit alors :

    « Ai'Ming met la vidéo s'il te plait, en la voyant Ai'Kit va tout comprendre.»

     Je regarde Ming cliquer sur une vidéo tout en laissant Pha en visuel. La vidéo semble avoir été tournée en caméra cachée, on y voit des personnes installées autour d'une table et j'entends en fond sonore le bruit de discussions mais elles restent inaudibles, la vidéo semble se dérouler dans un café.

     Je vois en premier plan une femme de dos qui semble chercher quelque chose dans son sac, j'entends alors la voix de Ming se faire mielleuse quand il lui demande comment elle va, mon cœur se serre à ses mots.

     Dès que cette femme se met à parler je reconnais immédiatement cette voix, c'est celle de Cherry et je ne peux m'empêcher de frissonner au son de celle-ci, je me mets à serrer la mâchoire en même temps que je serre les poings.

     Elle se tourne vers Ming et son visage apparaît ne faisant que confirmer ce que je savais déjà, c'est bien Cherry.

     Ils échangent quelques banalités avant que Ming ne lui demande ce qu'elle est prête à faire par amour pour lui. Je sens un pincement m'étreindre le cœur en entendant ses mots.

    «Tout ! Je te l'ai dit plus d'une fois, je ferais n'importe quoi pour toi, je t'aime, je t'aime tellement que j'en suis venue à engager deux hommes pour faire peur à P'Kit le jour de Songkran mais il a continué à te tourner autour alors j'ai décidé d'empoisonner sa boisson, même si à la base je souhaitais juste l'éloigner de toi pendant quelques heures, le résultat a dépassé mes espérances, j'ai bien fait non ?!

     Ming met en pause la vidéo, je le fixe en lui disant :

    « Quoi ?! C'est elle la responsable de mes ennuis ?! »

     Il hoche la tête, je suis sous le choc, comment peut-on arriver à faire de telles choses sous prétexte que l'on est amoureuse, ça n'a pas de sens, cette fille est folle. Au bout d'un moment Ming finit par relancer la vidéo et c'est là que je l'entends dire à Cherry :

    « Oui, tu es une petite amie très attentionnée, merci de prendre soin de moi comme ça. »

     Puis on le voit poser sa main droite sur la sienne, Cherry semble être aux anges car elle affiche un grand sourire et c'est là que je la vois poser son autre main sur celle de Ming.

     Je ne supporte pas cette vision, j'ai envie de lui hurler d'enlever sa main de mon petit ami quand je réalise qu'il ne l'est plus depuis quelques jours déjà et ça me fait mal, je détourne la tête de l'écran et la lève vers Ming, il ne me quitte pas des yeux, il semble redouter ma réaction et son regard me dit « désolé ».

     Je prends une grande bouffée d'air pour tenter de me calmer puis je me tourne à nouveau pour continuer de visionner la vidéo, dessus Nong Cherry continue de sourire et c'est là qu'elle dit :

    « Je suis même allée jusqu'à saboter les freins de son véhicule, dommage qu'un imbécile se soit amusé à crever les pneus de plusieurs voitures dont celle de P'Kit sur le parking de la salle de sport ce soir-là, cela lui a sûrement sauvé la vie. »

     Je laisse échapper un cri avant de mettre mes mains devant ma bouche, Ming arrête la vidéo et me regarde avec inquiétude.

     Je suis sous le choc, dire que ce jour-là je l'avais accusé d'avoir crevé mon pneu pour m'empêcher de suivre Cherry, je l'ai même insulté en utilisant les mots les plus grossiers de mon vocabulaire et lui ai dit que j'aurais aimé ne jamais le rencontrer, en réalité il venait de me sauver la vie.

     Un frisson de terreur me parcourt tout le corps, je suis abasourdi, je sens ma vision se troubler puis c'est un torrent de larmes qui vient inonder mon visage, mon corps est pris de soubresauts que je ne peux contrôler, je baisse la tête et cache mon visage entre mes mains, incapable de faire face à Ming. Je l'entends bouger et s'accroupir puis je sens ses mains se poser sur mes poignets pour tenter de dégager mon visage.

    « Kit ! Kit, s'il te plaît regarde-moi ! »

     Je fais non de la tête, j'ai trop honte de moi, honte de ne pas lui avoir fait confiance alors qu'il me demandait de croire en lui, honte de tous ces mots que je lui ai crachés au visage, je réalise que tout ce temps où je le détestait, Ming faisait son possible pour me protéger de cette folle quand tout d'un coup je me sens soulevé par la taille pour être déposé sur la table, je suis tellement surpris par son geste que je lève mon visage pour lui faire face.

     Il m'attrape la nuque et colle sa bouche sur la mienne, son baiser est si plein de fougue qu'il fait chavirer mon cœur, c'est si bon de sentir à nouveau sa bouche contre la mienne, je sens mes larmes continuer à couler sur mon visage pour se mêler à nos baisers, leurs donnant ainsi ce goût légèrement salé, nos langues s'unissent à nouveau et je sens tout mon corps frémir sous cette caresse. Je passe mes bras autour de son cou sans interrompre notre baiser et j'en intensifie le contact quand je l'entends gémir de douleur, je me sépare alors à contre cœur de lui pour regarder son visage puis sa bouche, là où mon poing l'a frappé tout à l'heure se trouve maintenant un vilain petit bleu violacé.

    « Shia, je suis désolé Ming. »

    « Ne t'inquiète pas pour ça, j'ai déjà vécu pire et puis avec de la chance mon médecin personnel se sentira tellement coupable de ce qu'il m'a fait que j'aurais droit à un gros bonus ce soir. »

     Et sur ces mots il me décoche un de ses clins d'œil ravageur, mon cœur chavire à sa vue mais il retrouve instantanément son sérieux en voyant mes larmes qui continuent d'inonder ma figure, il place alors ses mains de chaque côté de mon visage et tente de les essuyer avec ses pouces, je me mets à trembler en sentant un nouveau sanglot arriver, c'est là qu'il lâche mon visage pour m'attraper la nuque et poser ma tête contre son torse pendant que son autre main glisse dans mon dos pour tenter de m'apaiser par des caresses. Je passe alors mes bras autour de sa taille, une fois le visage caché dans sa chemise je donne libre cours à mes larmes tout en m'accrochant au tissu de son vêtement comme le ferait un naufragé à sa bouée. Nous restons dans cette position jusqu'à ce que je retrouve mon calme. Puis Ming m'attrape le menton entre son pouce et son index pour me faire lever la tête et y déposer un tendre baiser sur ma bouche avant de me dire :

    « On doit finir cette discussion, plus de mensonges entre nous même si on a fait tout ça pour te protéger depuis plusieurs semaines. »

    « On ?! »

     

    Il va me rendre fou ! Chapitre 27 : Le joker.

    « Ai'Pha, Ai'Forth et moi. »

    « Quoi ??? »

     C'est là que j'entends Pha m'appeler, je tourne mon visage vers l'écran mais ce n'est plus son visage que je vois mais celui de mes quatre amis, je les entends rire et ce qui est étrange c'est que j'entends aussi rire dans la pièce à côté de la nôtre. Je les vois se lever et disparaître de l'écran puis la connexion est coupée. J'entends alors des pas dans le couloir, la porte coulisse et mes amis font irruption dans la pièce, c'est là que je réalise que depuis le début de la soirée ils étaient en réalité juste à côté attendant une fin heureuse à mon histoire.

     C'est un « vrai bordel » dans la pièce, tout le monde à son mot à dire sur la situation, Pha est obligé de donner de la voix pour que le silence se fasse puis il sort de la pièce et quand il revient c'est accompagné d'une serveuse qui nous apporte des boissons ainsi que plusieurs coupelles contenant des haricots mango.

                                                                                            Ming

     Je regarde Pha assis de l'autre côté de la table, je suis encore sous le choc, moi qui pensais connaitre mon ami d'enfance par cœur, je n'en reviens toujours pas, Pha a bien su cacher son jeu durant toutes ces dernières semaines, mais d'un autre côté je n'en suis pas surpris, je sais qu'il a toujours aimé avoir le contrôle sur ce qui l'entoure et c'est là que je me dis qu'il n'a pas usurpé son surnom.

     J'ai tellement de questions en tête que je ne sais pas par où commencer, je me mets à faire mentalement une liste de questions que je voudrais poser mais tout reste très brouillon dans ma tête alors Ming prend les devants en commençant à parler et à m'expliquer que c'est à l'hôpital que Pha et lui ont mis en place un plan pour mettre fin aux agissements de Cherry.

    Ming

    « Une fois ton état stabilisé je suis parti à la recherche d'Ai'Pha pour le remercier de tout ce qu'il avait fait pour toi. »

     En réalité je cherchais surtout à m'isoler car je sentais que j'étais en train de flancher pour la seconde fois et je ne voulais pas de public, j'ai donc pris ce prétexte pour m'éloigner.

    « J'étais à la recherche de la salle de repos quand j'entends Ai'Pha jurer, c'était la première fois que je l'entendais dire « Putain » ça m'a tellement surpris que je me suis approché de la pièce d'où venait sa voix et c'est là que j'ai surpris sa conversation.

    Je l'ai entendu dire : « Putain... ! C'est pas vrai ! Ai'Vic tu es en train de me dire que quelqu'un a bien empoisonné la boisson de Ai'Kit ?! »

    C'est là que j'entends à côté la voix d'Ai'Vic répondre à Ai' Pha :

    « Oui, tiens, tu n'as qu'à regarder les résultats d'analyse pour t'en convaincre, il n'y aucun doute là-dessus on a bien empoisonné ton ami et même si la dose de médicament était importante il n'y aurait pas dû y avoir autant d'effets secondaires mais dans son cas avec son intolérance à l'aspirine les risques de faire des complications se sont retrouvés accrues et cela aurait pu lui être fatal. Heureusement pour lui tu as su faire preuve d'inventivité et il a pu être amené à temps ici, à l'hôpital »

    J'ai alors rassemblé dans ma tête toutes les informations que j'avais suite aux derniers évènements qui s'étaient passés : la photo de nous six à la cafétéria trouvée par Ai'Forth le jour de Songkran nous avait déjà confirmé qu'une personne en avait après toi mais nos recherches n'avaient rien donné de très concluant à l'époque, jusqu'au soir de ta disparition.

    Et là je me suis dit qu'il y avait trop de coïncidence pour que ce soit le hasard : cette fille avec sa blessure, Cherry, que je croise pile au mauvais moment, le fait de n'avoir aucun réseau, que ce soit à la fac ou dans la voiture, son comportement étrange tout au long du trajet jusqu'à l'hôpital ainsi que le boitier que j'ai entraperçu dans son sac au moment de l'aider à sortir du véhicule et dont je comprendrais plus tard que c'était un brouilleur GSM de réseau, tout ça se met en place dans ma tête avec la découverte de ton empoisonnement, j'en ai alors conclu que ça ne pouvait être qu'elle l'instigatrice de tout ça et c'est là que j'ai décidé de tout raconter à Ai'Pha même si j'avais besoin de preuves plus flagrantes. »

    Pha

    « Et moi, même si j'étais sous le choc des révélations de Ai'Ming j'étais en fait soulagé, nous savions enfin qui en avait après toi, il nous fallait encore quelques informations pour pouvoir agir et c'est pour ça que j'ai proposé de ne rien te dire au sujet des médicaments trouvés dans ta boisson et de te faire croire que c'était une réaction dû à un colorant qui t'avais mis dans cet état, nous ne voulions pas que Cherry découvre que nous savions qu'elle était derrière tout ça.»

    Ming

    « Ensuite nous sommes revenus tous les deux à ton chevet sans en parler aux autres. Ai'Pha et les autres ont alors dû s'absenter de l'hôpital pour régler quelques problèmes pendant que je restais à ton chevet »

    « Quels problèmes ? » me demande Kit d'une voix inquiète.

    « Oh, rien de grave, Ai'Pha et Yo sont passés à ton dortoir pour te chercher des vêtements propres pendant que Ai' Beam et Ai'Forth sont allés en moto jusqu'à la fac pour changer le pneu de ma voiture et pouvoir après me la ramener. Quand j'y repense, je me dis que j'ai vraiment joué de malchance ce jour-là car ce qui a crevé mon pneu plus tôt dans la soirée était un reste de métal venant des débris de l'accident de voiture responsable de mon retard pour venir te chercher.

    Une fois tout le monde de retour on a attendu que tu te réveilles mais tu n'as repris connaissance que le lendemain après-midi, entre temps j'avais fini par m'endormir sur le bord du lit quand j'ai senti que quelqu'un me caressait les cheveux, j'ai levé la tête et c'est là que nos regards se sont croisés et que tu m'as souri...»

    Le poids qui m'étreignait le cœur depuis la veille s'en est allé au moment même où j'ai vu le sourire de Kit illuminer son visage malgré la fatigue qui marquait ses traits.

    « ... Tu t'étais enfin réveillé, je suis allé chercher les autres qui se reposaient dans une des salles d'attentes juste à côté. Après ta sortie de l'hôpital nous avons repris notre vie comme si de rien n'était tout en commençant avec Ai'Pha à mettre notre plan en action et j'ai alors pris contact avec Nong Cherry. »

    Kit finit par me demander comment j'ai eu son numéro.

    « Je l'ai eu par Ai'Vic, il a réussi à avoir cette information auprès du bureau des entrées, je l'ai alors appelé en prétendant vouloir avoir de ses nouvelles et elle a cru à mon histoire.

    Ensuite avec Ai'Forth nous avons profité que vous étiez tous les trois en stage pour agir au plus vite et faire avouer Nong Cherry mais c'était plus difficile que nous le pensions. Mais après ton retour de stage tu m'as trouvé dans le local avec elle, c'est donc à ce moment-là que nous avons dû décider d'accélérer les choses. »

    Pha :

    « De mon côté je venais à peine de raccrocher avec Ai'Beam que je tentais de joindre Ai'Ming mais je n'arrivais pas à l'avoir.

    J'ai alors à réfléchi à la situation et à comment la gérer sans éveiller tes soupçons, je devais donc empêcher Yo de venir.

    Je suis alors descendu pour vous attendre devant le dortoir pour tenter de me calmer mais en voyant Ai'Beam émerger de la voiture le visage inquiet, j'ai commencé à sérieusement m'inquiéter et quand il a fait le tour du véhicule pour t'aider à sortir, j'ai pris peur pendant un instant et je me suis dit « Ai'Ming qu'est-ce que tu as fait pour le mettre dans cet état ? »

    Tu semblais être complètement ailleurs, ton visage était tellement pâle que j'étais vraiment inquiet pour toi et c'est pour ça que je n'ai pas entendu mon portable sonner la première fois, vous avez pensé avec Ai'Beam que c'était Yo qui tentait de me joindre et je vous ai laissé croire que c'était lui mais quand la sonnerie s'est fait entendre pour la seconde fois je suis parti prendre l'appel dans le couloir, en réalité c'était Ai'Ming au bout du fil, il était complètement affolé et avait peur que Nong Cherry soit derrière ton état. C'est là que je lui ai raconté ce que Ai'Beam et toi aviez vu plus tôt dans le local à fournitures. »

    Ming

    « Bien que les apparences étaient contre moi, je peux t'assurer que je n'ai jamais embrassé Cherry, Kit. Vu l'état dans lequel tout ça te mettait, il devenait urgent de faire accélérer les choses avec elle, j'ai donc décidé de donner plus de crédibilité à notre « rupture » en simulant une dispute avec Ai'Pha à la cafétéria, il devait me frapper devant un public, nous voulions que notre accrochage arrive aux oreilles de Cherry pour tenter d'endormir sa méfiance et cela à plutôt bien fonctionné puisque après elle m'a appelé pour que nous puissions nous voir à l'extérieur et c'est un peu plus tard dans la journée que j'ai tout raconté à Ai'Forth, il m'en a voulu un peu de ne pas lui en avoir parlé plus tôt et d'avoir « gardé un joker dans ma manche » mais il a compris la situation et c'est là que nous avons prévu de retenter d'enregistrer mes rendez-vous avec elle en utilisant une caméra de meilleure qualité car la précédente vidéo était inexploitable. »

    Pha

    « C'est pourquoi après ma « prise de bec » avec Ai'Ming à la cafétéria je voulais te changer un peu les idées Ai'Kit, je t'ai donc emmené dans cette nouvelle salle de sport tout en ayant informé Ai'Ming de notre position, on avait pris l'habitude de se tenir au courant de nos déplacements au cas où surviendrait un problème. On a d'ailleurs eu raison de procéder ainsi car j'étais loin d'imaginer ce qui allait suivre, j'avais à peine démarré ma course sur le tapis depuis environ 15 mn que je reçois un appel d'AiMing, il était affolé et me demandait :

    « Ai'Pha, empêche Kit de prendre sa voiture par tous les moyens, Cherry a sab... Shia !! »

    « Ai'Ming... qu'est-ce qui se passe... Ai'Ming répond... »

    Le seul son qui me parvenait alors à l'autre bout du fil semblait étouffé mais j'ai fini par entendre Ai'Ming dire ton prénom quand j'entends quelqu'un crier :

    « Shia, c'est pas possible ! »

    C'est là que j'ai réalisé que cette voix c'était toi et que tu n'étais plus dans les vestiaires mais sur le parking avec A'i Ming.

    Ming

    «Je venais de voir partir Cherry quand je t'ai vu arriver sur le parking Kit, j'avais tellement peur que tu veuilles la suivre que j'ai paré au plus pressé et la seule idée qui me soit venue en tête pour t'empêcher de la suivre avec ta voiture c'était de crever un de tes pneus. Entre temps j'avais laissé mon portable allumé dans la poche de mon jean en espérant qu'Ai'Pha t'entendrait et comprendrait que tu te trouvais sur le parking et c'est ce qui est arrivé, il nous a rejoint puis nous a séparé et après tu... »

     Je tourne la tête vers Kit, son visage devient rouge sous l'émotion au souvenir des insultes qu'il m'a dites, il reste silencieux mais je le vois jouer nerveusement avec ses mains sous la table, je pose alors ma main droite sur les siennes tout en lui caressant du pouce la peau, il lève les yeux vers moi, son regard est rempli de remords, je lui décoche un de mes sourires ravageurs pour tenter de le faire sourire, il arrive à m'en faire un petit avant que je ne reprenne la parole.

    « Après Ai'Pha t'a demandé de l'attendre dans sa voiture ce qui nous a permis de nous expliquer vite fait tous les deux et c'est là que je lui ai dit que Cherry avait saboté les freins de ton véhicule et pour ne pas éveiller tes soupçons et être cohérent avec notre précèdent accrochage à la cafétéria j'ai demandé à Ai'Pha de me frapper à nouveau. Après votre départ je suis revenu sur le parking et par chance j'ai trouvé deux véhicules identiques au tien auxquels j'ai crevé également un pneu. Heureusement pour moi, il n'y avait pas de caméras de surveillance sur le parking »

     C'est là que Kit me demande pourquoi j'ai choisi des voitures de la même marque que la sienne.

    « Parce que j'ai fait passer ton véhicule comme étant le mien auprès des gérants de la salle de sport, Ai'Pha m'avait discrètement passé tes clefs lors de notre dispute plus tôt. Je suis alors rentré dans la salle de sport et j'y suis resté suffisamment de temps pour qu'on me remarque. Ensuite je suis retourné sur le parking pour revenir à la réception en prétendant que j'avais trouvé l'ex de ma nouvelle petite amie sur le parking et qu'il s'en était pris au pneu de deux autres véhicules en plus du mien car il ne connaissait que ma marque de voiture, pas mon numéro d'immatriculation. Je leur ai aussi signalé qu'on en était venu aux mains tous les deux et qu'il m'avait frappé au ventre avant de s'enfuir, pour appuyer mes dires je leur avais montré le bleu que j'avais.»

     Pha me dit alors qu'il n'a fait que ce que je lui avais demandé mais je vois bien dans son regard qu'il n'est pas désolé le moins du monde de m'avoir frappé si fort et je ne lui en veux pas quand je repense aux souffrances que j'ai infligé à Kitty. Passé ce moment je reprends mon histoire.

    « Une fois les propriétaires des véhicules informés de ce qui s'était passé sur le parking je leur ai dit que je prenais en charge les frais de réparation pour m'excuser de ce qui leur était arrivé. J'avais aussi informé Ai'Pha pour les deux autres pneus que j'avais dû crever et quand les dépanneurs sont arrivés tout a été fait rapidement, ta voiture a été remorquée au garage et on est rentrés chacun de notre côté.

    Le lendemain j'avais à nouveau rendez-vous avec Cherry et c'est là qu'elle a fini par tout avouer sur la vidéo, une fois cette preuve en ma possession je suis allé jusqu'au rectorat pour qu'ils prennent des mesures contre elle. »

    Pha

    « Et c'est quand Ai'Ming a eu la confirmation que « le problème Cherry » était réglé que nous avons décidé de tout raconté à Yo et à Ai'Beam avant de venir au restaurant, voilà, maintenant tu sais tout toi aussi Ai'Kit. »

    Kit

     Nous continuons de discuter de l'affaire « Cherry » pendant un petit moment quand finalement je sens la fatigue arriver, je me mets à bailler comme un fou en regardant ma montre, elle indique 20h45, je n'en reviens pas d'être aussi fatigué à cette heure-ci, je suis sur le point de signaler à Pha que je souhaite rentrer me coucher que Ming me prend de vitesse et lui dit que je suis épuisé et qu'il me ramène à mon dortoir, nous disons rapidement au revoir et quittons le restaurant. Une fois bien installé dans la voiture je finis par m'assoupir.

     

                                                                                                                                                                            

    Ming

     Une fois le moteur de la voiture coupé je me tourne vers Kit, il est endormi, je détache ma ceinture puis je me rapproche de lui en posant ma main droite sur son épaule pour le secouer doucement, il se réveille brusquement en ouvrant les yeux en grand. Il me fait un sourire mais ses yeux se referment presque aussitôt, il tente pourtant de les garder ouverts à plusieurs reprises mais la fatigue et le stress accumulés ces deux dernières semaines ont mis ses nerfs à rude épreuve et il semble qu'il en subisse maintenant les conséquences. Pha m'avait informé que l'état de santé de Kit avait fortement décliné ces derniers jours et qu'il ne dormait ni ne mangeait presque plus, maintenant son corps semble vouloir rattraper toutes ces heures de sommeil perdues en le plongeant dans un sommeil réparateur.

     J'arrive finalement à le réveiller pour qu'il sorte de la voiture, c'est à peine s'il tient debout je le plaque alors tout contre moi d'une main puis je pousse la porte passager, verrouille mon véhicule et range mes clefs dans la poche de mon jeans avec mon autre bras.

     Je le regarde, il semble sur le point de se rendormir, je l'appelle, il réagit faiblement, je comprends que je n'arriverai pas à le faire monter dans sa chambre dans l'état où il est, on dirait une poupée de chiffon, je place alors mon bras derrière son dos puis je viens bloquer son épaule droite de ma main tout en le calant contre mon torse, je fléchis les jambes en faisant glisser mon autre bras sous ses cuisses et je me redresse doucement.

    Kit

     Je sens deux bras musclés me soulever dans les airs comme si je n'étais qu'un fétu de paille, je m'accroche à Ming en passant mes bras autour de son cou et je viens nicher mon visage tout contre son torse, je lui dis doucement :

     « Tu m'as manqué ! »

     Ming resserre un peu plus son étreinte et dit tout bas :

     « Toi aussi ! »

     Je colle alors mon oreille gauche tout contre son cœur et je me laisse bercer par ses battements réguliers. À cet instant je me sens tellement bien dans ses bras que j'aimerais qu'il reste figé dans le temps. Mes yeux me piquent de fatigue, j'ai beau lutter pour rester éveillé je sens que me yeux se referment tout seul et avant même de m'en rendre compte je sombre doucement dans un demi-sommeil.

    Ming

     Je suis surpris par sa légèreté, je ne pensais pas qu'il avait perdu autant de kilo, je vais devoir m'occuper de cela en l'emmenant régulièrement manger dans notre restaurant préféré pour le remplumer un peu.

     Une fois arrivé devant la porte de son appartement je me retrouve à nouveau devant un problème, comment récupérer les clefs de Kit dans la poche de son pantalon sans lui faire quitter mes bras. Je décide de prendre appui contre la porte avec mon épaule droite puis je fléchis mes jambes, cette position me permet de libérer ma main gauche et de récupérer ses clefs, je tends le bras vers la serrure et introduis la clef puis j'ouvre enfin la porte, je récupère les clefs puis je me redresse et tout en serrant Kit tout contre moi j'entre dans la pièce en refermant la porte d'un coup d'épaule. La pièce est plongée dans la pénombre, la seule source de lumière qui l'éclaire un peu est celle du clair de lune qui vient répandre ses rayons lunaires sur le balcon.

     Je dépose doucement Kit sur le lit, au moment de me relever il se réveille à nouveau et m'attrape le poignet.

    Kit

     J'ai peur, tellement peur que tout cela ne soit qu'un rêve que je lui dis dans un murmure en lui attrapant le poignet :

     « Reste... reste avec moi cette nuit... s'il te plait. »

     Je sens son souffle tout contre mon cou quand il me chuchote :

     « D'accord, je reste.»

     Sa bouche vient ensuite frôler le lobe de mon oreille pour finir par y déposer un petit baiser, mon cœur bat à tout rompre à ce contact.

    Ming

     Je me tourne vers la table de nuit pour en allumer la petite lampe de chevet, je me penche à nouveau pour déposer un baiser sur sa tête avant de lui enlever ses chaussures puis je fais de même avec les miennes, j'attrape le plaid au pied du lit pour nous couvrir avec avant de m'allonger pour le prendre dans mes bras et le serrer tout contre moi.

    Kit

     Son étreinte est si chaude et si tendre qu'elle dissipe en un instant tous les doutes qui m'assaillaient. Il me serre encore plus étroitement contre lui, je pose alors ma tête tout contre son cœur et je me laisse à nouveau bercer par son rythme régulier.

    Ming

     Je baisse la tête vers Kit et je me mets à sourire en le voyant lutter contre le sommeil mais la fatigue est la plus forte et ses yeux se ferment à nouveau pour le plonger dans les bras de Morphée. Je finis par doucement libérer mon bras droit pour prendre appui sur mon coude en posant ma tête dans le creux de ma main, je ne le quitte pas du regard, sa respiration est calme et régulière, il semble détendu, je vois alors se dessiner un petit sourire sur son visage, mon cœur bat la chamade à la vue de ce sourire retrouvé et de cette bouche que j'aime tant.

     La petite lampe de chevet éclaire de sa lumière diffuse le visage de Kitty et malgré la fatigue qui marque ses traits je le trouve beau, tellement beau que mon cœur fait un raté.

     Je sens alors ma vue se brouiller puis mon nez me chatouiller signe que les larmes ne sont pas loin, je pince mes lèvres pour tenter de les retenir mais c'est peine perdu elles finissent quand même par couler sur mes joues, je les essuie rapidement du bout des doigts et je me mets à penser à ces huit semaines sans lui, que j'ai vécues.... comme un enfer. Je me fais la promesse qu'à l'avenir je ferai tout mon possible pour qu'une telle situation n'arrive plus jamais, je ne veux plus être dans l'obligation de le faire souffrir comme je l'ai fait même si c'était pour mieux le protéger. Je pense à notre avenir et à ses études qui viendront sûrement nous voler des moments de bonheur mais je ferai en sorte que chaque instant compte et de toujours le rendre heureux.

     Je passe ma main gauche dans ses cheveux bruns pour lui en dégager un peu plus le visage et placer une mèche de cheveux derrière l'une de ses adorables petites oreilles décollées puis je caresse sa joue au passage, il gémit doucement mais ne se réveille pas. Je fais glisser mon index sur le long de son nez, il se met alors à le plisser, j'arrête mon geste l'espace d'un instant avant de reprendre ma caresse entre ses sourcils épais et droits pour tenter d'en effacer le creux qui s'y trouve, il finit par se détendre et ses traits se retrouvent à nouveau apaisés.

     Je souris bêtement en le regardant, son visage est parsemé par endroit de petits grains de beauté qui forment une petite constellation sur sa peau laiteuse. Je reprends la caresse de mon doigt, il s'arrête sur le petit grain de beauté qu'il porte sur la pommette gauche ainsi que de la petite cicatrice juste au-dessus souvenir d'une de ses « bêtises » d'enfant.

    Je me penche un peu pour venir embrasser le bout de son nez puis les petits grains de beauté se trouvant dessus ainsi qu'à côté puis je me recule, mon index reprend sa course sur sa peau et vient se poser un instant sur son arc de cupidon avant d'effleurer ses lèvres, je m'attaque alors au contour de sa mâchoire en faisant glisser mon doigt sur son autre grain de beauté situé sur le menton, arrivé à son cou je marque un temps d'arrêt pour savourer cet instant de bonheur retrouvé, mon index suit la veine de son cou avant de s'arrêter à son grain de beauté plus bas vers sa clavicule, je me penche à nouveau et je viens y déposer mes lèvres avant de finir par les poser tendrement sur les siennes, c'est à ce moment-là que je me mets à bailler fortement, la fatigue est en train de s'emparer de moi aussi et je pose ma tête sur le coussin tout en regardant Kit, c'est sur cette dernière vision de l'élu de mon cœur que je ferme les yeux.

    Kit

     Je suis réveillé brusquement par l'alarme de mon téléphone, je l'attrape sur la table de chevet et en regarde l'heure, ouah déjà 8h00 du mat, j'ai dormi d'une traite cette nuit, je repense à cette fin soirée et à mes retrouvailles avec Ming et j'en suis à me demander si tout cela n'était qu'un rêve quand je trouve un mot à côté de moi.

     « Bonjour mon Kitty, j'ai dû m'absenter pour régler certains papiers, je t'appelle dès que j'ai fini. Et pour la clef ... tu connais la chanson. »

     Je souris en lisant sa dernière phrase puis je me lève et je viens m'étirer de tout mon long devant la fenêtre du balcon, les rayons de soleil viennent doucement réchauffer ma peau et je me réjouis d'avance en me disant que cette journée s'annonce sous les meilleurs augures.

     

    À suivre...

    (Certains parmi vous se demandent peut être pourquoi je ne parle pas plus de ce qui est arrivé à Cherry, eh bien c'est parce que moi non plus je n'en sais rien, une fois ce chapitre fini elle disparaît tout simplement, elle n'a été qu'un noyau dans les chaussures de nos héros, certes un noyau de cerise des plus ennuyeux mais qui se soucie d'une gêne une fois qu'elle a disparu, pour les plus cruels d'entre vous elle a peut être définitivement disparu après de terribles souffrances ou fini dans un hôpital psychiatrique, elle est devenue aussi laide de l'extérieur que de l'intérieur, elle a quitté le pays pour l'étranger et ne reviendra jamais, libre à vous d'imaginer ce qu'il vous plaira, je vous laisse seul juge de sa punition.)

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

                                                 Je me penche un peu pour venir embrasser le bout de son nez puis les petits grains de beauté se trouvant dessus ainsi qu'à côté puis je me recule, mon index reprend sa course sur sa peau et vient se poser un instant sur son arc de cupidon avant d...

     

    J'en ai fini de vous torturer avec mes chapitres, avec le prochain c'est une autre sorte de torture que je vais faire subir à mon petit Kitty et j'espère que celle-là sera à votre goût. Le chapitre 28 est l'avant dernier.

    Extrait du chapitre 28 " La cravate ! " (18+)

    Kit :

    L'ascenseur s'arrête et les portes s'ouvrent mettant fin à nos baisers, nous sommes arrivés à son étage. Une fois dans son appartement une pluie de baisers m'assaille à nouveau, je dois faire preuve d'une certaine violence physique pour me séparer de lui et lui dire :

    « Laisse-moi respirer Ming !

    Je suis là, à moins que tu ne m'attaches au lit je ne vais pas m'enfuir ! »

    Et là qu'est-ce que je n'ai pas dit quand je croise son regard.

    « Ah ! En voilà une de bonne idée ! » Dit-il en riant avec une lueur de défi dans le regard.


  • Commentaires

    3
    Lundi 9 Décembre 2019 à 15:25

    Pfiouuuuu....mais quel chapitre, à nouveau hyper prenant !!!

    Voici un résumé, de l'état de mon visage, pendant ma lecture ( et je te fais grâce de mes commentaires !) :

     arferffrownawweekcryshockedcryohnosarcasticcryoopsouchbeurkclownbiggrinhappy^^sleep

    Depuis le chapitre où le dossier  "Cerise" a commencé, j'ai l'impression que mon cœur est passé en mode "essorage" mais,  enfin, les montagnes russes s'arrêtent ! beurkyes

    Sacré dénouement et bon débarras concernant cette Cerise qui ne finira pas sur le gâteau (je sais , elle était facile!)  ! he 

    D'ailleurs, puisqu'on est juste entre nous, je peux t'avouer que c'est mon "Joker" qui a fait fermer son dossier ! sarcastic En effet, il me devait un tout petit service qui consistait à réserver une de ses jolies chambres, toute blanche et bien capitonnée, en cas de client difficile, à gérer, car tu sais, dans les assurances, on ne sait jamais sur qui on va tomber ! glasses

    Donc, nous ne sommes pas prêt de la revoir car , même moi, je ne sais pas où se trouve le repaire de mon Joker ! badintello

    Hâte de lire le dernier chapitre des aventures de nos tourtereaux que tu pourrais presque, suivant le petit avant goût que tu nous en a donné, intituler : 50 Nuances de Ming ! 

    Merci pour les clips vidéos !  cool 

      • Mardi 10 Décembre 2019 à 13:18

        chouette alors, encore 2 !!! he Le "petit rennes" te remercie ! clowncool

      • Lundi 9 Décembre 2019 à 21:16

        Bonsoir Claire7844,

        "La cravate" est l'avant dernier, il te faudra attendre "Après la pluie" pour dire au revoir à mes chéris.

        Bonne semaine.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :