• Il va me rendre fou ! Chapitre 21 : Il faut sauver le soldat Kitty !

    Il va me rendre fou ! Chapitre 21 : Il faut sauver le soldat Kitty !

    Chapitre 21 :  Il faut sauver le soldat Kitty !

     

    Ming 

     

     J'arrive sur le parking de la faculté de Kit, je regarde ma montre, il est 19 h 55, j'ai plus de 25 minutes de retard, ma petite femme va me tuer et tout ça à cause d'un ralentissement de la circulation suite à un accrochage entre deux voitures à 5 kilomètres de la fac mais bon, je saurais me faire pardonner d'une façon ou d'une autre, soyez en sûr.

     

     Au moment de sortir de la voiture j'entends un cri, suivi de pleurs, ils semblent provenir de la voiture garée non loin de la mienne. Je fais le tour du véhicule, malgré le faible éclairage du parking je trouve facilement d'où ils viennent, c'est une jeune fille, elle est accroupie sur le sol en se tenant une main. Elle lève la tête en m'entendant arriver.

     

     « Mon pneu est crevé... » dit-elle entre deux sanglots.

     

     « Je n'ai pas eu assez de force pour le changer... et ... et ... le cric m'a glissé des mains...

     Et ... et je n'ai plus ...plus de... batterie sur mon téléphone, pour... appeler... P' .... Peux-tu m'aider... s'il te plait ! »

     

     Mon regard se pose sur sa silhouette, elle porte une longue robe rouge qui met en valeur les formes de son corps et ses cheveux sont rassemblés en un chignon un peu flou. Je me penche vers elle, m'accroupit et regarde sa main : elle saigne beaucoup et l'entaille traverse d'un bout à l'autre sa paume. Je regarde le cric, c'est un vieux modèle de forme losange, je comprends mieux comment elle en est arrivée à se blesser et vu le gabarit de la jeune demoiselle ce n'est pas non plus étonnant.

    Il va me rendre fou ! Chapitre 21 : Il faut sauver le soldat Kitty !

     

     Je sors un mouchoir en tissus de ma poche, c'est le mouchoir qu'a utilisé Kit pour arrêter le saignement de ma plaie le jour de Songkran, j'y tiens beaucoup mais c'est tout ce que j'ai pour faire un pansement. Je lève mon visage vers elle et lui souris, son mascara a coulé sur son visage, cela accentue son regard et me fait penser à un petit panda, j'ai envie de rire malgré la situation mais je me retiens. Je lui bande la main avec le mouchoir, elle grimace sous la douleur tout en reniflant bruyamment entre deux sanglots. Une fois ses pleurs calmés je lui dis :

     

     « Tu devrais peut-être aller à l'hôpital, mon ami fait des études de médecine et m'a appris qu'avec ce genre de plaie il ne faut rien négliger, surtout quand je vois dans quel état est ton cric.

     Tu as dit ne plus avoir de batterie sur ton portable, veux-tu que j'appelle une personne de ton entourage pour qu'elle vienne te chercher ?  Nong'.... ?

     Je m'appelle Ming, et toi c'est... ? »

     

     « Cherry, je m'appelle Cherry, merci mais je ne connais pas de numéro par cœur, ils sont tous en numérotation rapide dans mon téléphone. »

     

     « Veux-tu que je t'appelle un taxi alors ? »

     

     « Non, s'il te plaît P' Ming, ne me laisse pas, tu pourrais peut-être m'emmener à l'hôpital avec ta voiture… s'il te plaît, P'Ming. »

     

     « Je dois récupérer mon ami devant l'un des bâtiments de la fac, je suis déjà en retard. »

     

     « Je n'ai vu personne depuis que je suis ici P'Ming et j'ai même tenté de trouver quelqu'un pour m'aider à changer mon pneu en allant jusqu'aux bâtiments et là non plus, je n'ai trouvé personne. »

     

     « C'est vraiment étrange, je vais le rappeler. »

     

     J'attrape mon téléphone et compose le numéro de Kit. Je n'obtiens aucune tonalité, je regarde l'écran de mon téléphone avec surprise quand je découvre qu'il affiche le message " Réseau indisponible. " Ce n'est pourtant pas la première fois que j'appelle Kit sur le parking du campus et je n'ai jamais eu ce problème. Je me déplace à nouveau pour tenter d'avoir du réseau mais rien n’y fait, c'est toujours le même message qui s'affiche.

     

     Je décide d'aller jusqu'au bâtiment où Kit est supposé m'attendre, Cherry me suit de près de peur de rester toute seule sur le parking. Arrivé devant le bâtiment je ne vois personne. Je m'approche des portes et tente de les ouvrir, elles sont verrouillées et aucune lumière n'est visible de l'intérieur. Je sors à nouveau mon portable et regarde l'écran, toujours aucun réseau.

     

     De retour sur le parking j'essaie de me calmer. Bon, cela ne sert à rien de s'inquiéter, Kit est sans doute parti avec Pha et Beam et comme le réseau n'est pas accessible ils n'auront pas pu m'avertir. Je me résous finalement à quitter les lieux et à déposer Cherry dans l'hôpital le plus proche, je l'aide à ranger ses affaires dans son véhicule puis nous nous dirigeons vers le mien.

     

     Une fois tous les deux installés dans la voiture je me permets de lui dire que son maquillage a eu un petit accident. Elle baisse alors le pare soleil, se regarde dans le miroir qu’il contient et en se voyant pousse un cri en élargissant ses yeux comme des soucoupes. Elle se met précipitamment à fouiller son sac pour en sortir des petites lingettes qu'elle utilise pour rectifier son maquillage. Je serre les dents pour ne pas rire.

     

     Je repense tout d'un coup à ma petite femme et au fameux jour où il avait mis son t-shirt à l'envers, j'avais eu droit au même regard. Je regarde à nouveau mon téléphone, toujours pas  de réseau, c'est ahurissant que le problème persiste alors que nous avons quitté la fac. Je jette un coup d'œil à ma passagère, elle semble encore un peu stressée car elle serre fortement de sa main valide son sac tout contre elle. Je ne sais pas si c'est le contre coup de sa blessure ou bien moi qui la met dans cet état. Intrigué je finis par lui demander.

     

     « Pourquoi serres-tu ton sac aussi fort, il a une si grande valeur pour toi ou bien est-ce son contenu ? Je ne vais pas te le prendre, pose-le donc à tes pieds ce sera plus confortable pour toi ! »

     

     « Non merci P' je préfère le garder sur mes genoux, c'est un cadeau que l'on m'a fait et j'y tiens énormément ! » dit-elle avec un grand sourire.

     

     Je me dis que décidément je ne comprendrais jamais rien aux femmes, elles et leur amour pour les sacs, cela me dépasse.

     

     

     Arrivés sur le parking de l'hôpital il me faut bien cinq minutes pour finalement réussir à trouver une place et me garer. Une fois le moteur coupé je fais le tour de la voiture pour ouvrir la porte du côté passager. Cherry sursaute sur son siège au moment où je la lui ouvre, je crois apercevoir une sorte de boitier doré composé de plusieurs antennes dans son sac avant qu'elle ne le referme rapidement.

    Il va me rendre fou ! Chapitre 21 : Il faut sauver le soldat Kitty !

     

     

    Quand elle lève les yeux vers moi, l'espace d'une seconde j'y vois de la peur, suivi aussitôt d'un grand sourire.

     

     Une fois à l'accueil de l'hôpital je laisse ma passagère remplir sa feuille d'information pour sa prise en charge puis je ressors du bâtiment. Je regarde mon téléphone il est déjà plus de 20h35 quand je réalise que j'ai enfin du réseau. J'appelle Pha, il décroche dès la deuxième sonnerie.

     

    « Bonsoir Ai'Pha, ma petite femme est dans les parages ? »

     

    « De quoi tu parles Ai'Ming, il devrait être avec toi à cette heure-ci, on l'a laissé devant le bâtiment de la fac vers 19h35. »

     

    « Shia, j'en viens et il n'y avait personne ! »

     

    « Quoi ?! »

     

    « Je suis arrivé sur le parking à 19h55 et à 20h10 j'étais devant votre bâtiment et il n'était nulle part, les portes étaient toutes fermées. »

     

    « Et tu l'as appelé sur son portable ? »

     

    « C'est ça qui est bizarre, je n'avais aucun réseau là-bas, pas moyen de vous joindre jusqu'à maintenant. »

     

     Au bout du fil j'entends Beam parler de vols de matériels. Pha prend la relève et m'explique rapidement qu'il y a eu des vols de matériels médicaux ainsi que des produits pharmaceutiques dans d'autres bâtiments de la fac il y a environ une semaine et que depuis quatre jours les portes de tous les bâtiments de la fac de médecine sont fermées à 20h00 et que des rondes de nuit effectués par des gardiens ont également étaient mises en place, cela lui était sorti de la tête.

     

     Je commence à sentir le stress me gagner, je ne peux pas m'enlever cette idée de la tête qu'il est arrivé quelque chose de grave à Kit, j'accélère le pas tout en continuant à parler à  Pha. On décide de tous se retrouver sur le parking de la fac.

     

     Je ne prends même pas la peine d'avertir Cherry de mon départ, elle est assez grande pour se débrouiller toute seule et pour appeler un taxi qui la ramènera chez elle une fois ses soins finis.

     

     Arrivé devant mon véhicule, je lâche par deux fois les clefs de la voiture sur le sol avant de pouvoir enfin ouvrir la porte. Je dois me reprendre, je ne serais d'aucune aide à Kitty si je perds mon sang froid.

     

     Le trajet jusqu'à la fac me parait durer une éternité. Une fois sur le parking, je vois le véhicule de Pha ainsi que la moto de Forth, je me sens soulagé de les savoir ici. Il est déjà plus de 20h55 et nous sommes sans nouvelles de Kit depuis maintenant plus d'une heure.

     

     

     (Pendant ce temps, Kit est toujours coincé dans les toilettes et malgré les démangeaisons qui l'ont rendu fou à force de tenter de ne pas se gratter, il finit par sombrer dans l'inconscience contre le mur, épuisé physiquement et psychologiquement.

    L'empoisonnement qu'il a subi en ingérant des diurétiques placés à son insu dans sa bouteille de thé lors d'une pose entre deux cours ont eu raison de lui.

    Malgré ses connaissances de préparatrice en pharmacie, la personne qui a commis cet acte ne se doute pas que malheureusement Kit vient de faire une forte réaction allergique et que le temps qui passe aggrave son état et le plonge tout doucement dans un état de déshydratation qui pourrait avoir une issue plus grave.

    Son but à l'origine était juste d'éloigner pour un temps celui qu'elle considère comme son rival. Et la personne responsable de cette situation porte le doux prénom de « cerise » en français.)

     

    À suivre…


  • Commentaires

    3
    Mercredi 4 Décembre 2019 à 00:01

    Alors là chapeau bas pour ce commentaire Claire7844, j'ai tellement ri que j'ai fini rouge... comme une cerise !! 

    Je vois que toi aussi tu aimes jongler avec les mots, merci encore pour ce fou rire !

      • Mercredi 4 Décembre 2019 à 09:46

        hello Petityoyo, merci pour tes retours et heureuse de t'avoir fait rire car je me suis bien marrée aussi en l'écrivant he J'ai, parfois, des éclairs de "conneries", lol ! intello

        Ta propre plume est inspirante clowncool

    2
    Lundi 2 Décembre 2019 à 16:14

    hannn mais c'est pas possible, j'avais pas vu non plus ce chapitre...oh...rhooo, suis vraiment à la "ramasse" !  he 

    Puis, plus je le lis, plus l'angoisse de la situation me prend à la gorge et j'écarquille les yeux d'effroi en me disant : "mais qu'est-ce-que c'est que ce "mic-mac ?" mad  et tout en comprenant que cette "Cerise" ne travaille sûrement pas à la MAAF car elle aurait su quoi faire pour le dépannage , lol ! intello

    En attendant, notre héros Ming commence à perdre son sang froid. Son Kitty fond à vu d'oeil oops....sauras t'il le réanimer pour mieux le croquer ?? winktongue

    Merci pour ce super chapitre cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :