• Il va me rendre fou! Chapitre 2 : Fichu Karma.

     

     

     Chapitre 2 : Fichu Karma. 

     

    Devant la porte d'entrée nous sommes surpris de trouver Yo suivi de son inséparable ami Ming. En me voyant celui-ci me fait un grand sourire, je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il a encore trouvé pour me faire sortir de mes gongs. 

      

    À chacune de nos rencontres c'est la même histoire, il a le chic pour me prendre la tête, j'ai toujours droit à un nouveau petit surnom du style « mon poussin » ou « mon chaton », franchement est-ce que j'ai l'air de ressembler à un chaton ?! 

      

    Je sais qu'on me dit parfois que je suis mignon mais ça sonne à mes oreilles presque comme une insulte, je préférerais qu'on dise de moi que je suis sexy ou beau mais ces adjectifs ne me sont jamais destinés, ces mots-là conviennent mieux à Pha ou à Beam. Dès que j'ouvre la bouche pour saluer Yo, Ming attaque : 

      

     « Hello mon petit cœur, je ne t'ai pas trop manqué ? » 

      

     Quand je vous dis qu'il me sort par les yeux, je sens le rouge me monter aux joues. 

      

     « T'en as pas marre de me chercher ? » 

      

     « Non, je pourrai passer ma vie à faire ça et quand je te vois rosir sous l'émotion, ça m'excite encore plus. » 

      

     J'ai envie de lui tordre le cou mais tout ce que j'arrive à dire c'est : 

      

     « Va te faire foutre Nong'Ming ! » 

      

     Sur ce, il me répond : 

      

     « Avec toi, toujours ma puce ! » 

      

     Il me rend fou et maintenant qu'il est devenu Lune du Campus il me colle encore plus et tout ça à cause de mon karma, j'aurais mieux fait de rester dans ma chambre ce soir-là au lieu d'aller à la salle de sport. 

     Excusez le gros mot mais c'est plutôt « Putain de karma » que je devrais dire, je ne vous raconte pas ou alors je vous passe les détails. 

      

     « Quoi ?! » 

      

     « Oui, toi là !!! » 

      

     « Oui ! C'est à toi que je parle ! » 

      

     « Toi ! Devant ton ordinateur en train de lire tu en veux plus ? » 

      

     « Oui ?! » 

      

     « Bon ! Ok petit curieux. » 

      

    Alors ça commence le soir où mon fichu karma s'en est mêlé. J'étais à la salle de sport, je courais sur le tapis histoire de me déstresser et j'entends taper avec force derrière moi. Par curiosité je décide de me retourner, je vois quelqu'un frapper un sac, je suis épaté par son jeu de jambes et par la force de ses poings. Il lève la tête et me regarde, merde c'est Ming ! Il a un radar ou quoi ?! Il sait toujours quand je le fixe, c'est fou ça. 

    Je me retourne et fixe mon écran, je respire un bon coup, « je fais quoi là, allez Kit, réfléchi, vite, vite. » 

    Trop tard il est déjà à mes côtés. Après quelques mots échangés j'arrive enfin à m'éclipser vers les vestiaires, tant pis pour la douche, je me dépêche d'enlever le haut, je prends mon autre t-shirt et au moment de l'enfiler je tourne la tête, « aaah il est là ! » Son casier est juste à côté du mien. Il me répond : 

      

     «  C'est le destin, non ?! » 

      

      Je dis à voix basse : 

      

     «  Mon cul, ouais ! » 

      

    Quand son regard s'attarde un instant sur mon torse, je ne peux m'empêcher de me cacher à moitié derrière mon t-shirt « mais pourquoi je fais ça au fait ? On est entre mec non ?! » 

      

     J'attrape mes affaires et mon sac à la volée et me précipite dehors. Là, il me rattrape sur le parking, je lui dis : 

      

     «  Eh ? Pourquoi tu me suis ? » 

      

     «  Ouais, je me le demande aussi. » 

      

     Même sur le parking nos voitures sont garées l'une à côté de l'autre. Puis pour en rajouter une couche, c'est la batterie de ma voiture qui est H.S. Il me propose d'aller manger en attendant que les dépanneurs qu'il a appelés finissent de la changer. Je suis fatigué, je ne veux pas me battre, j'accepte de l'accompagner. 

    Au moment de monter dans sa voiture je vois une grosse boîte de KitKat posée devant. Ouah ! Quand on était à la plage et qu'il m'a dit aimer les KitKat je ne pensais pas que c'était à ce point-là. 

    Au restaurant sa beauté fait encore de l'effet à la gente féminine assise à côté de nous. Pendant le repas la discussion tourne essentiellement autour de Monsieur ! 

     Il me demande si je vais venir à la compétition, je lui réponds évidemment pour voir Pha transmettre l'écharpe et pour encourager Baby Yo et je me dis à moi-même « pas pour tes beaux yeux Casanova ! »  Il se plaint que je ne veuille pas l'encourager et me sort qu'il est aussi un de mes juniors du lycée comme Yo. 

    C'est à croire qu'il me fait une scène de jalousie, je pense intérieurement « Hé ! Je ne suis pas ta femme alors arrête. » Il me fait un de ses regards de chien battu et me dit qu'il veut aussi que je l'encourage et c'est là que j'aurai mieux fait de fermer ma grande gueule car je lui pose la question : 

      

     «  Pourquoi, si je t'encourage tu vas devenir la nouvelle Lune du Campus ? » 

      

    Il me répond que « oui » avec un de ses sourires ravageurs puis recommence à me regarder avec faisant la moue, on dirait un petit gamin à qui on a refusé un bonbon et pour qu'il arrête de faire la tête je lui dis que j'irai manger avec lui s'il gagne et devient la nouvelle Lune du Campus. 

    A ces mots son visage s'illumine et il retrouve le sourire, c'est incroyable un rien le rend heureux. Je ne peux m'empêcher de le dévisager quelques instants et d'en être troublé, c'est une nouvelle facette de lui que je découvre, derrière son apparence pleine d'assurance se cache finalement une certaine fragilité qui me touche. On finit notre repas et Ming me ramène sur le parking. Les mécaniciens ont fini de changer la batterie et attendent que je les règle et puis s'en vont. Je remercie Ming et nous nous quittons en montant chacun dans sa voiture. 

     

     Je ne le sais pas encore mais je viens de me tirer une balle dans le pied. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :