• Il va me rendre fou ! Chapitre 13 : Courage !

    Chapitre 13 : Courage ! 

     Hear Kieng nous demande de nous asseoir sur le lit en face de lui, il nous dévisage un moment et finit par nous demander ce qui se passe entre nous et quelle est la nature de notre relation. Ming est le premier à répondre : 

     « Tout dépend de Kit. » 

     Je reste abasourdi par ce qu'il vient de dire, il entend quoi par là. Mon frère me regarde attendant une réponse qui ne vient pas. 

     « Alors Kit ? » 

     Je regarde Ming puis mon frère. Je ne dis toujours rien ne sachant pas où Ming veut en venir. Finalement Ming décide de rompre ce silence qui devient pesant. 

     « J'aime Kit ! » 

     Le mot " je t'aime " est lâché et il enchaîne par : 

     « Et je voudrais qu'il accepte d'être mon petit ami ! » 

     « Shia ! Ming. » C'est la seule réponse que je trouve à dire.

     Mon frère me regarde avec un air d'incompréhension, il finit par dire à Ming : 

     « Tu aimes mon petit frère ? Mais mon petit frère aime les filles. » 

     Ming se tourne vers moi et tout en me regardant dit à mon frère d'un ton plein d'assurance : 

     « Mais les goûts de Kitty ont récemment changé. » 

     « Quoi ? » Répondons-nous en même temps mon frère et moi.

     Et il rajoute : 

     « On s'est même déjà embrassés. » 

     Et il en profite pour mettre sa main sur ma cuisse. 

     Oh le petit con, il ose dire ça devant mon frère. Je suis mal, je réplique en disant que c'est lui qui m'a embrassé mais vu la tête de mon frère ça n'a pas d'importance.

     

    ( Et pour ceux qui seraient « paresseux en lecture »  vous pouvez passer ce flash-back j'y parle juste de mon premier baiser avec Ming, le meilleur reste à venir, surtout pour moi mais bon je ne vais pas vous empêcher de vous rincer l'œil dans les prochains chapitres 18+, après tout je ne suis qu'un personnage tiré d'un livre. Eh ! Non ! Je rigole, en fait surtout ne les lisez pas, je ne saurais plus où me mettre après.)

     

      Flash-back : 

     Ce fameux baiser, il me l’a volé, le soir où il était tellement saoul que j'ai dû le ramener dans ma chambre ne sachant pas où était la sienne. Beam lui avait dit que nous étions en couple, lui et moi, ça l'a beaucoup affecté et par la même occasion moi aussi car ce soir-là j'ai décidé de me prendre une cuite mémorable pour oublier que mon meilleur ami Beam venait de m'avouer qu'il m'aimait et que le jeune chiot qui me courrait après était en train d’insuffler en moi des sentiments que j'avais du mal à gérer. 

     Nous étions donc Pha et moi dans le bar à côté du campus en train de boire quelques verres quand finalement Beam se pointe. Il me dit que tout ce qu'il a dit n'est que mensonge et qu'il a fait tout ça pour mettre à l'épreuve les sentiments de Ming envers moi. Il est fou ou plutôt mes deux amis sont fous, avec Pha qui surveille mes faits et gestes et me demande régulièrement des comptes en voulant savoir où je suis, ce que je fais et avec qui, c'est maintenant Beam qui s'y met en se mêlant de ma vie privée. 

     Au bout d'un moment Ming arrive dans le bar, il passe devant nous sans nous voir, il s'installe au comptoir et enchaîne les verres de Vodka et de Martini deux par deux. Nous le regardons tous les trois très inquiets par le nombre croissant de verres qu'il ingurgite, Beam finit par partir disant qu'il doit bûcher les cours qu'il a séchés mais c'est plutôt l'état dans lequel est Ming qui le fait fuir, honteux de voir les ravages que son mensonge a fait  sur le futur ingénieur.  

     Après une dizaine de verres avalés Ming est complètement ivre, il vacille même sur son siège, une femme s'approche de lui pour le remettre d'aplomb et tente de l'aborder. J'interviens alors en prétendant être son frère et avec l'aide de Pha nous le transportons près de la voiture. Aucun de nous ne sait où se trouve son appartement. Je regarde Pha et je me mets à penser qu'il y a bien l'appartement de Yo, quand Pha me dit : 

     « Même pas en rêve, oublie tout de suite cette idée, mon petit chéri dort déjà, hors de question de le réveiller. » 

     « Bon, ben va pour ma chambre. » 

     Une fois arrivés dans ma chambre et après avoir posé Ming sur mon lit, Pha retourne dans la sienne.  

     Ming est allongé sur mon lit et en prend toute la place, on dirait une étoile de mer. Je tente de le faire bouger mais ce grand gaillard est vraiment lourd, hors de question que je dorme par terre dans ma propre chambre. 

     Il finit par bouger et j'en profite enfin pour me glisser dans mon lit mais je n'arrive pas à trouver le sommeil, je suis à l'affût du moindre de ses gestes. Quand il se retourne à nouveau et me fait face, la lumière venant du balcon me permet de regarder son beau visage. Nos visages sont si près qu'il suffirait que l'un de nous amorce un petit mouvement pour que nos bouches se touchent, je retiens ma respiration, mon cœur bat la chamade. 

     Au moment où je décide de me retourner ses bras m'enlacent et me tirent vers lui, il ouvre alors les yeux. J'essaye de me défaire de son étreinte mais peine perdue c'est comme essayer de bouger un roc. C'est là qu'il s'excuse avant de m'embrasser et quel baiser ! Je n'avais jamais été embrassé de cette manière, sa langue caresse la mienne avec douceur puis en explore tous les contours, je me sens fondre avant de réaliser ce qu'il m'arrive, je le repousse de toute mes forces, une fois libéré je lève ma main et lui assène une gifle, il ne fait rien pour l'éviter, je pourrais le frapper encore si je voulais mais je m'abstiens. 

     Il se retourne à nouveau et sa respiration me laisse penser qu'il s’est rendormi profondément. 

     J’ai dû réussir à m'endormir car quand le réveil sonne 7 h 00 je me réveille en sursaut. Ming n'est plus dans le lit, je me lève et regarde sur mon bureau, la clef de ma porte d'entrée n'y est plus et sur le sol à nouveau une feuille de papier pliée en deux avec ma clef dessus. Sur la feuille il a écrit " Pardonne-moi encore, s'il te plait, Ming. " 

     C'est vraiment en train de devenir une habitude entre nous. Faut-il que je lui donne un double de ma clef ? « Eh, oh, où tu vas Kit avec ce genre de pensée reprends-toi, tu es en train de tomber dans son piège. » 

     Après cette nuit on ne sait plus revus pendant plus d'une semaine. Le lendemain Pha qui est au courant de toute ma vie amoureuse grâce ou à cause de Yo, m'a dit que Ming s'en voulait pour cette nuit. Et oui, Yo étant son meilleur ami, Ming se confie à lui et Yo se confie à mon grand ami, ce n'est pas beau l'amitié, au cas où vous ne l'auriez pas compris, là je suis ironique ! 

     Fin du Flash-back. 

    (Je sais, je suis plutôt bavard et j'ai tendance à passer du coq à l'âne. Est-ce qu'il y en a qui ont souri ou ri quand j'ai parlé du coq, allez-y, ne vous  gênez pas, c'est gratuit ;-). 

     Mon frère voyant la main de Ming encore sur ma cuisse lui dit : 

     « Enlève ta main de mon petit frère ou je te frappe si fort que tu ne pourras plus t'en servir. » 

     Le regard de mon frère est vraiment effrayant et avec tous ses tatouages et son passé de gangster, j'ai peur pour Ming mais lui ne se démonte pas et ne baisse pas le regard face à mon grand frère, je suis impressionné. 

     Mon frère me demande si nous avons poussé l'expérience plus loin. Il nous faut quelques secondes à Ming et à moi pour réaliser qu'il nous demande si nous avons couché ensemble, Ming lui dit que nous n'avons pas encore passé le cap, je lui jette alors un regard noir, furieux de sa réponse. 

     « Tant mieux ! » dit mon frère. 

     « Tu dois tout arrêter, il n'est pas trop tard, je sais que tu aimes les filles, tu es mon petit frère et je veux que tu arrêtes ça tout de suite, si tu continues dans cette voie tu vas en souffrir. » 

     Je ne m'attendais pas à ce que ses mots me touchent à ce point, c'est comme un coup de poignard en plein cœur. Je tourne la tête vers Ming, sa mâchoire se crispe et ses poings se serrent mais il ne dit rien. Mon frère lui dit : 

     « Tu veux me frapper ? Vas-y !  J'aurais une bonne raison de te mettre dehors et tu n'auras plus jamais l'occasion de remettre les pieds ici ! » 

     « Je n'abandonnerai jamais Kitty ! » 

     « Qu'as-tu dit ? » demande Hear'Kieng. 

     « Peu importe ce qui se passe, je n'abandonnerai pas, tant que nous ne serons pas ensemble ! » 

     Je le regarde, sa détermination force l'admiration, je lui demande : 

     « Tu es sûr de ça ? Tu m'aimes à ce point ? » 

     « Je n'ai jamais été aussi sûr de moi de toute ma vie et oui, je t'aime comme un fou ! » 

     « Ça ne change rien pour moi, si mon petit frère n'éprouve rien pour toi, c'est peine perdue et je ne vois pas l'intérêt de continuer cette discussion. » 

     Mis au pied du mur par la situation je n'ai d'autre choix que d'écouter mon cœur trop longtemps mis au silence par la peur. Et c'est à ce moment-là que je décide que je vais l'aimer peu importe si j'en souffre, je vais l'aimer sans aucun regret, je ne sais pas ce qui pourra nous arriver dans l'avenir mais pour le moment j'écoute ce que me dicte mon cœur et je réponds à mon frère : 

     « Tu as beau être mon grand frère et vouloir me protéger, je suis assez grand pour savoir si je veux que Ming fasse partie de ma vie ! » 

     « Et ta réponse est ? » demande mon frère. 

      « Je veux que Ming fasse partie de ma vie. » dis-je en regardant celui qui a su voler mon cœur. 

     

     


  • Commentaires

    2
    Mercredi 23 Octobre 2019 à 14:47

    mais quel magnifique chapitre !!! merciii hecool

      • Dimanche 27 Octobre 2019 à 16:36

        Bonjour Claire7844,

        Merci pour ton commentaire, passe un bon dimanche et à bientôt j'espère. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :